L E   F I F A
L E   F I F A
Actuel
Programmation de vidéoclips 2021 : Actuel

Qu’il soit fait d’images animées, d’illustrations, de vrais personnages ou de mythes réincarnés, le vidéoclip est peut-être aujourd’hui le genre audiovisuel le plus directement lié au monde dans lequel on vit. Un monde d’images rythmées cherchant à résumer le moment présent. Pour une deuxième année, le FIFA propose une sélection de vidéoclips rendant hommage à cet art de l’évocation aux multiples façons de faire et de résonner. Nous vous invitons donc à vous laisser porter par cette liste de lecture guidée dans le monde du vidéoclip actuel.

Kai A Little Too Much. Réalisation : Martina Scarpelli. États-Unis.
Dans un espace imaginaire, une femme se laisse aller et surmonte la peur de sa propre grandeur. Elle découvre son corps, elle embrasse ses émotions et apprend à accepter tout ce qui fait d’elle ELLE.

Marie Davidson & l’Oeil Nu Back to Rock. Réalisation : Loïc Darses. Canada.
Après avoir accompli son dernier set de musique électronique live, Marie Davidson émerge d’un club vide. Trainant derrière elle sa valise de tournée tel le fardeau de Sisyphe, elle décide alors d’entamer une longue marche à travers de grands paysages industriels désolés, où personne ne croise sa route et où le sublime côtoie l’horreur dans une odyssée onirique à la fois rock et poétique. Personne hormis un chien noir esseulé, qui bientôt se met à la suivre sur son chemin. Au début, Marie semble ignorer l’animal, mais elle viendra avec le temps à apprécier sa présence. Son exil imposé l’amène ainsi au beau milieu de rues désertes et sous des structures croulantes et désaffectées : elle traverse une ville imaginaire, où la nature aurait repris ses droits sur la décadence industrielle, l’acier rouillé et le bitume poussiéreux se mêlant à des raffineries pétrolières de fin du monde afin de former des tableaux surréalistes de délabrement urbain. Nous ne connaissons pas la véritable destination de son errance tant existentielle que musicale, mais parfois, comme le suggère Back to Rock, le geste le plus audacieux est souvent de revenir là où notre cœur réside vraiment : à la maison…

Califato ¾ Fandangô de Carmen Porter. Réalisation : Nono Ayuso. Argentine.
Synopsis disponible en anglais seulement.
Fandangô de Carmen Porter is set against the backdrop of a rural Spanish salt mine in the 50s. Filmed in 16mm black and white, it tells the story of Jesus, a salt miner whose young daughter dies in a tragic accident. Unable to cope with her death, his grief drives him into obsession – to the point where he begins seeing his daughter as a Marian apparition. As his obsession grows, he gains a cult-like following within his village, with others keen to see the Virgin for themselves. The story ends with Jesus cutting out his own eyes in order to become blind to the world and keep living with visions of his daughter in his own mind.

Darius x Wayne Snow Equilibrium. Réalisation : Alice Kong. France.
L’equilibrium définit un état dans lequel les forces opposées sont parfaitement balancées. Des personnages que tout oppose, qui soudainement, au moment même où une dispute éclate entre eux, se retrouvent instantanément collés. Ils se tordent dans tous les sens, en incompréhension totale, se trainant l’un dans l’autre dans la ville. Le clip balance avec candeur entre humour et émotion pour illustrer avec poésie la métaphore de l’équilibrium.

Jacob Collier (feat. Rapsody) He Won’t Hold You. Réalisation : Daniel Bruson. Brésil / Royaume-Uni.
Synopsis disponible en anglais seulement. Things rearrange, we miss what is not the same”. Animated and hand painted official music video for the song He Won’t Hold You by multi Grammy winner Jacob Collier, featuring Rapsody. The fourth single from the album Djesse Vol. 3.

Joji 777. Réalisation : Saad Moosajee. États-Unis.
Synopsis disponible en anglais seulement.
777
is a dance driven animated music video, narrated through a series of otherworldly vignettes that echo living paintings. The film depicts a theatrical opera across heaven and hell ; where actors of the afterlife converse through movement.

Oklou I Didn’t Give Up On You. Réalisation : Kevin Elamrani-Lince. Corée du Sud / France.
Le 3ème et dernier visuel en mouvement du projet Galore d’oklou, après « Unearth Me » & « God’s Chariots », « I didn’t give up on you » scelle la fin d’un rêve en trois actes et ouvre un retour à la réalité…

Ryan Playground Quest for Glory. Réalisation : Martin C Pariseau. Canada.
Dans ce plan-séquence minimaliste, Martin C. Pariseau explore l’idée de la performance en poussant l’artiste à ses limites physiques par l’exercice d’une course qui parcourt une piste d’atterrissage d’aéroport. Puisant dans sa propre expérience de course et dans celle de l’artiste, Pariseau collabore avec le directeur photo Ariel Méthot et avec l’équipe Russian Arm Montréal pour donner vie à cette pièce techniquement ambitieuse, et subtile sur le plan poétique à la fois.

Viagra Boys Ain’t Nice. Réalisation : SNASK. Suède.
Synopsis disponible en anglais seulement.
The video, in a one-take, follows the singer Sebastian on a rampage along a street in Stockholm. The idea is to follow the beat and pacing of the song at the same time as the action connects to the lyrics. Eventually things goes badly for Sebastian and he passes out, only to wake up in a completely new environment. The video is the first of two and has a second part that will be released with the bands next single Creatures”.

Weirdo Fakin’. Réalisation : Lubos Rezler. République Tchèque.
Synopsis disponible en anglais seulement.
This short story portrays a dark side of an online influencer. Jordan desires a lot of attention from his followers and people around him. Surrounded by luxury and armored with a bold image, he carefully builds his own fake kingdom full of digital dreams. However as it turns out, being the most popular person isn’t always the best outcome.

Hedgehog Bat. Réalisation : Haonan Wang. Chine.
Synopsis disponible en anglais seulement.
In this dystopian tale, a man finds an escape into his own fantastical world from day-to-day life in a world ultimately controlled by kids.

Lous and The Yakuza Amigo. Réalisation : Wendy Morgan. France / États-Unis.
Synopsis disponible en anglais seulement.
In her posting of the video, Lous writes : I’m playing a mystical witch character on the edge of a cliff, and then a princess on a horse and then a warrior surrounded by my army Yakuza. These enigmatic characters are a testimony of my own growth in life, what I have overcome, this is my Renaissance. This video means a lot to me as a young African girl from Congo and Rwanda, this is the fairytale I’ve never watched growing up. These are the powerful images I needed to see, the representation of strength I always dreamed about.“

Maslo Chernogo Tmina Steppe. Réalisation : Aisultan Seitov. Kazakhstan.
Synopsis disponible en anglais seulement.
A belief has it that when once severed head of the last Kazakh khan returns to its homeland, prosperity will descent on its nation forever. So who to root for on this earth, who to love” music video presents a visualization of historical scenes experienced by long-suffering Kazakh nation during its persistent struggle for placid being. Underneath the ground, we see Maslo Chernogo Tmina who observes the scenes above in tranquility. Once he finds the head of the last khan, he leaves his shelter to fulfil the prophesy and bring prosperity to Kazakh nation, and its music culture.

L’Impératrice Peur des filles. Réalisation : Aube Perrie. France.
Tourné en pellicule 16mm, sous l’œil du chef opérateur César Decharme, le clip nous invite dans un univers à la Ed Wood. Au menu du clip, l’équipe de truqueurs et maquilleurs menée par Mickael Arasco nous offre des litres de faux sang, de faux moignons, une salade de doigts coupés et des hommes sans têtes… Les corps zombifiés téléguidés dansent sur les pas imaginés par Carine Charaire, chorégraphe de I could Never Be a Dancer.

« Dans le monde entier, il existe une véritable peur des filles. On veut les tenir à l’écart du pouvoir, les empêcher d’ouvrir la bouche. On essaie de sauver la planète en la protégeant du terrible danger qu’elles représentent. Et bien voilà, ce clip, c’est l’explication la plus sensée de la mission divine dont ces gens se chargent pour nous. Une alerte pour le bien commun, la preuve indéniable que les filles complotent entre elles pour manger la moitié de la planète au barbecue. Dans la lignée d’Hold-up, ce clip est nécessaire. Ce clip devrait être diffusé dans nos écoles. Ce clip devrait être traduit dans toutes les langues. Ce titre devrait être inclus au prochain Voyager Golden Record. Merci. » -Aube Perrie

Kaytranada (feat. Lucky Daye) Look Easy. Réalisation : Xavier Tera. Japon / Canada / États-Unis.
Une lutte pour le pouvoir prend place sur les scènes nocturnes Tokyoïtes. Qui prendra le contrôle ? Des bars dansants aux routes faiblement éclairées, la tension est omniprésente.

Les Hay Babies Jacqueline. Réalisation : Ariel Poupart. Canada.
Synopsis disponible en anglais seulement.
In 2020, the Acadian girl band, Les Hay Babies have released a conceptual album, titled ‘’Boîte Aux Lettres’’ (meaning box of letters) entirely based off of an actual box of letters found amongst clothes out to be donated. Out of these sixty-or-so letters unraveled a one-way conversation from a young Jackie full of hope and spunk. Addressed to her mother in the small city of Moncton, New-Brunswick, she talks about her elegant new metropolitan lifestyle in Montreal. She goes on in great detail of switching jobs, her bachelor friends, and her hope of one day becoming a model. ‘’Montreal is one hour slower than New-Brunswick.’’ — Jacqueline a.k.a Jackie. More than 50 years later, after this time-capsule has been unburied, Montreal based director Ariel Poupart has captured a face in a world to match her words in Les Hay Babies’ music video, set in 1969.

Donzelle Boboom. Réalisation : Julie Tremble. Canada.
Boboom est un collage à la fois grotesque et luxurieux où Donzelle et ses danseuses sont métamorphosées en statues de marbre, d’or et de pierre phosphorescentes. Formant également les arrières-plans, ces matériaux réfèrent à l’architecture baroque et, par translation temporelle, au bling qu’arbore fastueusement Donzelle. Appuyée par des choristes vaginales à la soyeuse toison, la vidéo célèbre la sexualité et ses fluides, tout comme la chanson qui explore aussi les fantasmes bénins de plusieurs.

Fromm Aliens. Réalisation : Tezo Lee. Royaume-Uni / Corée du Sud.
Synopsis disponible en anglais seulement.
An astronaut couple fled the Earth, from their home, people. They flew to an alien planet, received a warm welcome from another universe.
Everything seems good and happy now, but some earthlings are not happy. People at the space centre located the couple and plan to destroy the planet which the couple had landed.

Noga Erez You So Done. Réalisation : Indy Hait. Israël.
Synopsis disponible en anglais seulement.
New technology is invented that allows replaying the last three minutes of a murder victim’s life. A secret police department uses special people — Pilots. Pilots get the victim’s muscle memory injections and are connected to a special puppetry machine that allows them to recreate these last three minutes and discover clues about what happened. Noga Erez is playing a Pilot, this is a story of her last case.

Knlo Plafond. Réalisation : Le GED. Canada.
Un gourou de la danse fait la pluie et le beau temps devant des villageois complètement envoutés.

Half Dogz Larose. Réalisation : Frédérique Bérubé. Canada.
Benjy Vigneault et Phil Castonguay se réunissent en forêt pour rendre hommage à leur ami Larose. Au milieu des arbres, où ils aimaient se retrouver, un rituel se dessine. Des culbutes dans les airs, le bruit mécanique d’une chainsaw, l’odeur fertile de la végétation qui tapisse le sol font écho à la mémoire du défunt. Dans l’espoir qu’un rire traverse le Grand Pin de tout la haut. Un rire qui s’enracine dans les mémoires, pour ne pas oublier.

Simon Leoza La nuée. Réalisation : Vincent René-Lortie. Canada.
Synopsis disponible en anglais seulement.
A young girl takes her first step from childhood into adulthood by deciding to flee her abusive father with her newborn sister in tow.
Réalisation Nono Ayuso, Frédérique Bérubé, Daniel Bruson, Alice Kong, Loïc Darses, Wendy Morgan, Kevin Elamrani-Lince, Ariel Poupart, Le GED, Martina Scarpelli, Indy Hait, Julie Tremble, Tezo Lee, Saad Moosajee, Martin C. Pariseau, Aube Perrie, Vincent René-Lortie, Lubos Rezler, Aisultan Seitov, SNASK, Xavier Tera, Haonan Wang

En partenariat avec

Présent sur ces collections

Précédent
Suivant