L E   F I F A
L E   F I F A
Julie Ouellet : Les chemins éphémères

Julie Ouellet : Les chemins éphémères

Bruno Boulianne

Canada | 2021 | 40 min
Peintre et dessinatrice, Julie Ouellet traque la ligne parfaite depuis toujours. Inlassablement, en équilibre entre simplicité et complexité, clarté et chaos, épure et abondance, elle trace, pointille, gratte, dessine comme si sa vie en dépendait. De ses personnages à l’heure du bain, en passant par ses corps multipliés et entremêlés, de ses cordes labyrinthiques à ses nœuds envoûtants, jusqu’à sa rencontre avec la Nature de l’île Carillon, le documentaire Julie Ouellet : les chemins éphémères retrace le parcours original d’une artiste de grand talent et les sentiers qu’elle défriche n’ont pas fini de nous intriguer, de happer notre regard.
Réalisation Bruno Boulianne
Direction de la photographie Alex Margineanu
Production exécutive Isabelle De Mévius
Montage Vincent Guignard
Prise de son Stéphane Barsalou, Gaelle Komàr
Colorisation Samuel Veillet
Mixage Daniel Toussaint
Musique Alexis Dumais

Présent sur ces collections

Réalisation

Bruno Boulianne

Bruno Boulianne

Formé en architecture et en cinéma, Bruno Boulianne remporte le Prix du meilleur espoir aux Rendez-vous du cinéma québécois en 1994, avec le film Un cirque sur le fleuve. Intéressé par la relation entre l’humain et son territoire, il a signé plus d’une vingtaine de réalisations en documentaires unitaires qui ont remporté plusieurs distinctions. Son long métrage Bull’s Eye, un peintre à l’affût, remporte le Prix tremplin pour le monde ARTV, au Festival international du film sur l’art de Montréal 2010. Le chant de la brousse se mérite le Prix du meilleur film canadien au Festival Vues d’Afrique 2012. Tourné avec l’auteur-compositeur-interprète Damien Robitaille, Un rêve américain connait en 2014 un succès critique et public. En 2018, Bruno Boulianne lance Claude n’est pas mort – récipiendaire de deux Prix Gémeaux – et le documentaire L’homme de l’Isle. En 2019, il enchaîne avec le portrait Jean-Pierre Larocque, le fusain et l’argile et L’art de la chasse : Chantal Harvey, tiré d’une série documentaire traitant d’art et d’environnement. Depuis, il poursuit une fructueuse collaboration avec le Centre d’art international 1700 La Poste où ses deux plus récents films documentaires ont été produits : Julie Ouellet, les chemins éphémères et Raymonde April : Traversée(s).

Notes biographiques fournies par l’équipe du film

Vous aimerez aussi