L E   F I F A
L E   F I F A
Drawing Max

Première mondiale

Drawing Max

Cesc Mulet

Espagne | 2020 | 1 h 6 min
Anglais, Espagnol, Catalan |
Sous-titres : Anglais
Visionner la bande-annonce
Francesc Capdevila, alias Max, est un auteur et artiste de bande dessinée renommé en Espagne. Depuis les années 1970, il allie dans son œuvre humour, fraîcheur, spontanéité et anarchie, surréalisme et réflexions philosophiques. Entre fiction et réalité, conscient et inconscient, Max nous raconte sa méthode de travail et sa compréhension du monde, sa part lumineuse comme sa part d’ombre. Drawing Max aborde le 9e art de manière originale et novatrice à travers un artiste engagé, écologiste et subversif. Effectuant un retour sur plus de quarante ans de carrière, le film explore ses bandes dessinées et ses illustrations – notamment celles pour The New Yorker – et met en lumière sa fascination pour les thèmes du fantastique et de la mythologie.
Réalisation Max, Cesc Mulet
Participation IB3 Televisió, Oberon Cinematografica
Montage Rodríguez Roberto
Image Caldentey Jaume
Création graphique Ozonas Luis
Animation Garau Pepmi
Musique Barrenengoa Kiko

En partenariat avec

Précédent
Suivant

Réalisation

Cesc Mulet

Cesc Mulet

Disponible en anglais seulement

Cesc Mulet (Inca, Mallorca- 1957): I’m a documentaries’ producer and director. In my company LA PERIFÈRICA PRODUCCIONS I work for TVE, TV3 and IB3. Although his career in the world of cinema has been particularly prolific (he has worked with Álex de la Iglesia, Manolo Iborra, Enrique Urbizu,…), it has been in the field of creative documentaries that he has managed to become one of the most unique voices on the Spanish scene. In recent years he has written, produced and directed more than twenty projects for the main operators in the Spanish audiovisual market.“

Notes biographiques fournies par l’équipe du film
Quelques films :
On an island we can not escape (2012).
Hotel Formentor (2010).
The phosphorescent trails of snails (2010).
Phantasticus, singing Ramon (2008).
Journey of Words (2002).

Vous aimerez aussi