L E   F I F A
L E   F I F A
À perte de vue

À perte de vue

Olivier Vandersleyen

Belgique, France | 2022 | 23 min
Français |
Sous-titres : Anglais
Visionner la bande-annonce
Disponible sur ARTS.FILM à partir du 25 novembre 2022

Marie Gaillet, artiste belge, est peintre depuis 70 ans. Après ses études dans le dessin de mode à Bruxelles, elle se lance dans la peinture à l’huile grâce à l’insistance de Jacques Maes, professeur à l’académie de St Josse à Bruxelles. Pendant 20 années elle peint en compagnie de Pierre Dulieu. C’est à Regain, près de la petite ville d’Apt qu’elle découvre les paysages de Provence. Sur place, elle les dessine à l’encre de Chine et les peint à l’aquarelle. Dans son atelier, elle les transpose en peinture à l’huile. Depuis 13 années déjà, elle se trouve sévèrement handicapée par une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Malgré tout, elle continue à peindre et à donner des cours de peinture.
Coauteur Martine Degreef Merckx Laroy
Réalisation Olivier Vandersleyen
Caméra Olivier Vandersleyen
Traduction Andrew Unwin
Précédent
Suivant

Réalisation

Olivier Vandersleyen

Olivier Vandersleyen

Olivier Vandersleyen est professeur à l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels (ENSAV) de La Cambre, à Bruxelles, depuis 1979. Membre de la presse belge et européenne, il a couvert en tant que caméraman pour les grandes chaînes de télévision des événements tels que la chute du Mur, la guerre en ex-Yougoslavie et le conflit en Irlande du Nord. Diplômé de l’Institut national supérieur des arts du spectacle et des techniques de diffusion (INSAS) à Bruxelles, il a commencé sa carrière en France, à FR3, ainsi qu’à France Inter, France Culture et Sud Radio. Il produit et réalise des documentaires sur le patrimoine industriel comme Effets de Serres, La Folie du Chapeau, Arthur Brancart et la Marbrite ou encore Dr Biermans, a True Story ainsi que sur le patrimoine archéologique (La Stèle de la Tempête) ou encore sur l’art (A Perte de Vue). La narration est basée sur des faits prouvés et des documents qui les attestent. Les images reflètent toujours la réalité. Les sources sont toujours comparées et vérifiées. Les experts s’expriment dans leur propre langue et s’expriment librement.

Les biographies ont été fournies par des tierces personnes.
Effets de Serres (2010) ; Bien travailler, bien s’amuser, l’utopie selon Arthur Brancart (2013) ; La Folie du Chapeau (2014) ; La Stèle de la Tempête, révélation sur l’Exode et les plaies d’Egypte (2017) ; Je suis né à Belgoville (2020) ; Dr Biermans, a True Story (2021) ; A Perte de Vue (2022)

Vous aimerez aussi