L E   F I F A
L E   F I F A
L'atelier 205 - Cécile Le Talec

Première mondiale

L’atelier 205 — Cécile Le Talec

Philippe Gasnier

France | 2018 | 27 min
Visionner la bande-annonce
Depuis les années 1990, Cécile Le Talec met de l’avant les sons dans son travail, à la fois comme sujet de ses recherches et matériau à part entière. Ses créations sont inspirées par la science de l’acoustique et tout ce qui génère des images liées au son. L’artiste française raconte ici son parcours, de l’idée de produire des bandes enregistrées pour accompagner ses sculptures à la réalisation d’œuvres multimédias intégrant des sons recueillis à travers le monde : chants d’oiseaux, langues sifflées, ondes radio, bruit de l’océan. Elle explique notamment la genèse des trames sonores et visuelles de films qui l’ont amenée aux îles Canaries, au Mexique, en Chine et au Japon, ainsi que d’installations présentées à l’abbaye de Cluny. Ce film ouvre les portes de l’atelier et de l’univers créatif d’une artiste qui explore sans cesse les correspondances entre paysage, sons, langues et musique.
Réalisation Philippe Gasnier
Auteur Olivier Daunizeau, Philippe Gasnier
Production Christophe Camoirano
Montage Marine De Contes
Son Philippe Gasnier
Mixage Xavier Dreyffuss
Image Lucas Dal Cortivo, Philippe Leguy
Musique Philippe Leguy

Réalisation

Philippe Gasnier

Philippe Gasnier

Philippe Gasnier est né en 1955 sur les bords de la Loire en France.
La lumière particulière des paysages de l’Anjou pourrait à elle seule justifier l’inclinaison qu’il aura pour la peinture ! Peinture qu’il pratique très tôt, et le mène logiquement à des études aux Beaux-Arts de Bourges. Simple étape du parcours, car l’université de Vincennes saura répondre à ses attentes de pluridisciplinarité : une formation à tiroirs qui intègre, en plus des arts plastiques, la musique, le cinéma, la philosophie ou même la géographie. Mise en pratique de ces savoirs dans les années 80 à Orléans où il élit domicile. Par la musique au sein du combo expérimental Un Département ; par son implication dans des démarches collectives (Orléans Film Fabrique dès 1979) et par la création et la gestion du lieu alternatif Oulan Bator. Performances, concerts, événements culturels de toutes sortes s’enchaîneront ainsi durant une décennie.
C’est au cours des années 90 que son travail trouvera une forme « documentaire de création ». D’abord en réalisant des films avec/​sur des artistes, plasticiens, musiciens ou architectes etc. puis en commençant une série de voyages pour filmer des musiques du Monde (Éthiopie, Cuba…). Depuis les années 2000, il se consacre à cette activité presque exclusivement, car son activité parallèle est de produire du vin sur les coteaux de la Loire du côté d’Orléans…

Notes biographiques fournies par l’équipe du film
Quelques films :
Malik Nejmi (2018)
Cécile Le Talec (2018)
Laetitia Bourget (2020)
Rémi Boinot (2020)
Aux sources du vin (2014, 2015, 2016)

Vous aimerez aussi