L E   F I F A
L E   F I F A
Stop Filming Us

Stop Filming Us

Joris Postema

Pays-Bas | 2020 | 1 h 35 min
Visionner la bande-annonce
Disponible sur ARTS.FILM à partir du 19 août 2022

Ce documentaire aurait pu figurer parmi la longue liste des films sur les pays africains racontés par des Occidentaux. À l’inverse, le cinéaste néerlandais Joris Postema propose que les artistes et les citoyen.ne.s du pays soient les créateurs et les créatrices de ce film. Il donne ainsi la parole à un groupe de jeunes grandissant à Goma, en République démocratique du Congo. Ces jeunes critiquent le flot d’informations qui manquent, à leur avis, d’objectivité : il y a uniquement des images de guerre, de violence, de maladies et de pauvreté au pays, ce qui continue de nourrir les stéréotypes. Le colonialisme et la légitimité de filmer dans son propre pays comptent parmi les sujets abordés par les artistes locaux qui portent un regard critique sur la production cinématographique étrangère. Le film montre un public engagé et curieux de décrypter l’actualité. La caméra de Postema recueille avec lucidité ces témoignages, sans en gommer les contradictions.
Réalisation Joris Postema
Image Wiro Felix

Présent sur ces collections

Précédent
Suivant

Réalisation

Joris Postema

Joris Postema

Le premier documentaire de Joris Postema FC Rwanda (1973) a été présenté en première à l’IDFA (2013) et a été projeté dans le monde entier ; de la Côte d’Ivoire au Danemark et du Canada à l’Italie. DOXY a produit son deuxième film Daan’s Inheritance qui a été présenté en première à l’IDFA en 2016, suivi d’une sortie en salle. Son troisième film Bass-Men — également produit par DOXY — a été présenté en 2019 et dresse le portrait du célèbre bassiste néerlandais Henny Vrienten et de son fils bassiste Xander. Les documentaires de Postema dévoilent des histoires cachées sous la surface.

Les biographies ont été fournies par des tierces personnes.
Bass-Men (2019) ; Daan’s Inheritance (2016) ; FC Rwanda (2013).

Vous aimerez aussi