L E   F I F A
L E   F I F A
La grande marche des petites choses

Première nord-américaine

La grande marche des petites choses

Raphaëlle De Groot, Aurélie Collignon

Canada, France | 2020 | 46 min
Visionner la bande-annonce
L’artiste québécoise Raphaëlle de Groot élabore une marche de plusieurs jours traversant le département de la Seine – Saint-Denis jusqu’au centre de Paris. La caméra attentive de Aurélie Collignon capte le contexte, celui de périphéries en chantier où l’arrivée du tramway et la construction du métro annoncent un désenclavement. Celui, aussi, de trajectoires de vies marquées par l’immigration et les réalités de banlieues défavorisées. La déambulation suit plusieurs cours d’eau dissimulés pour rejoindre le futur écoquartier des Grands Voisins, un site d’occupation temporaire où sont hébergées des personnes en situation de précarité. Au fil de l’eau et en suivant l’histoire des eaux de Paris, la performance reconnecte avec la géologie du territoire francilien, mais explore aussi le terrain des solidarités.
Réalisation Aurélie Collignon, Raphaëlle De Groot
Production En Rachachant
Montage Aurélie Collignon
Son Aurélie Collignon
Mixage Dico Fone
Image Aurélie Collignon
Musique Dico Fone

En partenariat avec

Présent sur ces collections

Précédent
Suivant

Réalisation

Raphaëlle De Groot

Raphaëlle De Groot

Raphaëlle de Groot est une artiste canadienne dont le travail est présenté sur la scène nationale et internationale depuis plus d’une vingtaine d’années notamment à la Nuit Blanche de Paris, à Momenta | Biennale de l’image (Montréal), au San Diego Art Institute (Californie), à la Biennale de Venise et au Festival Cultural de mayo (Guadalajara). Axée sur la mobilité et l’expérience humaine, sa pratique artistique met l’accent sur le geste, le processus, la durée et la participation d’individus et de communautés dans la production de traces et de récits. Son travail a reçu plusieurs distinctions dont le Prix Sobey pour les arts en 2012. En 2013, elle était finaliste pour le ZOOM IN Award, conjointement décerné par Art Miami et CONTEXT (États-Unis) pour une oeuvre vidéographique.

Notes biographiques fournies par l’équipe du film
Quelques films :
Subsistances (2017)
Study 5 (2015)
La réserve (2012)
L’art d’accommoder les restes (2008)
Exercice filmé 1 (2002)

Aurélie Collignon

Aurélie Collignon

Aurélie Collignon vit et travaille en région parisienne. Après avoir obtenu le diplôme des Arts décoratifs de Paris et une maîtrise en Arts visuels et médiatiques à Montréal, elle s’oriente vers le cinéma documentaire en suivant la formation du Master professionnel de documentaire de création de Lussas. À l’issue de cette formation, elle rejoint l’association En Rachachant, conçue pour porter différents projets de réalisations, aussi bien individuelles que collectives. Elle travaille ainsi en tant que réalisatrice, cadreuse et monteuse sur différents documentaires.

Depuis six ans, Aurélie Collignon intervient en milieu scolaire auprès d’adolescents en difficulté par le biais d’ateliers de réalisation documentaire.

Sur ses propres projets de films, Aurélie Collignon s’intéresse à des formes hybrides, mélangeant documentaire, fiction et animation. Ce qui l’a conduite à se former à la fabrication de marionnettes, décors et accessoires pour le cinéma d’animation en Stop Motion, et à travailler sur le développement de projets de films et de séries pour le studio Komadoli notamment.

Notes biographiques fournies par l’équipe du film
Quelques films :
Marionnettes et objets au lycée (2019)
Florian en décembre (2018)
8h30, cours de jeu (2017)
La brève histoire du R101 (2016)
La pêche (2013)

Vous aimerez aussi