L E   F I F A
L E   F I F A
Comme une vague

Première mondiale

Comme une vague

Marie-Julie Dallaire

Canada | 2021 | 1 h 27 min
Français, Anglais, Dari, Espagnol |
Sous-titres : Français
Visionner la bande-annonce
Comme une vague rend hommage à la musique, cette séquence de sons abstraite, immatérielle et invisible qui provoque dans le cerveau la même réaction que le chocolat, le sexe ou la drogue.

Conçu comme une vague cinématographique, ce documentaire nous porte de Montréal à Crémone en passant par la Suède, le Mexique et la Côte Ouest américaine à la rencontre de scientifiques et d’artistes fascinants qui, depuis leurs divers horizons, illustrent le lien essentiel entre le rythme, la musique, notre planète, le cerveau, la vie quotidienne et notre humanité collective.
Réalisation Marie-Julie Dallaire
Scénario Andrée Blais, Marie-Julie Dallaire
Producteur associé Fabrice Barrilliet
Productrice au contenu Andrée Blais, Céline Courtois
Production exécutive Jean-Marc Vallée, Nathan Ross, Marie-Julie Dallaire, Alex Sliman
Participation Patrick Watson, Tom Wilder, Stéphane Tétreault, Osunlade, Valorie N. Salimpoor, Hossaini Mostafa, Fatima Moradi, Tiana Malone, Gordon Hempton, Nathalie Fernando, Ron Davis Alvarez, Ezra Azmon
Direction de la photographie Tobie Marier Robitaille, Josée Deshaies
Montage Louis-Martin Paradis
Prise de son François Grenon, Maxime Dumesnil
Caméra Hugo Longtin
Colorisation Jérôme Cloutier
Conception sonore Luc Raymond, Guy Pelletier
Mixage Bernard Gariépy Strobl

En partenariat avec

Précédent
Suivant

Réalisation

Marie-Julie Dallaire

Marie-Julie Dallaire

Marie-Julie Dallaire est réalisatrice en cinéma, télévision et publicité. En 2021, Comme une vague (v.o.a Big Giant Wave), son documentaire sur le pouvoir de la musique auquel Jean-Marc Vallée s’associe à titre de producteur exécutif est lancé en compétition officielle au FIFA. En 2020 elle réalise L’impossible été de Jules (ONF), court-métrage traitant de l’impact de la pandémie sur son fils de 18 ans. En 2015, Denis Villeneuve lui confie la réalisation de la 2eéquipe de son film américain, Arrival. En 2007, elle remporte deux prix : un Gémeaux avec Marie-Antoinette sur fond vert et le prix de la Fondation Dworkin avec Notre père, documentaire sur Pops, fondateur de Dans la rue, également nommé aux Prix Jutra. En 2009, elle réalise Un monde sans pitié, série nommée aux prix Gémeaux et signe trois épisodes de Québec en 12 lieux. Dans les années 2000, elle participe au film collectif Un cri au bonheur et est l’une des rares femmes au Québec à réaliser des films publicitaires. En 1996, elle coréalise Cosmos, long-métrage de fiction lauréat du Prix des cinémas d’art et d’essai à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. Elle se fait d’abord connaître en participant à La Course Destination Monde.

Notes biographiques fournies par l’équipe du film
Quelques films :
L’impossible été de Jules (2020)
Le Québec en 12 lieux (2009 et 2010)
Un monde sans pitié (20082009)
Un cri au bonheur (2008)
Notre père (20062007)
Marie-Antoinette sur fond vert (2007)

Vous aimerez aussi