L E   F I F A
L E   F I F A
Jazz Club Owner

Première canadienne

Jazz Club Owner

Guylaine Dionne

Canada | 2020 | 1 h 20 min
Français, Anglais |
Sous-titres : Anglais
Visionner la bande-annonce
Tourné sur plusieurs années, ce documentaire retrace les activités quotidiennes de Joel Giberovitch, le propriétaire et directeur artistique du Upstairs, un petit club de jazz au centre-ville de Montréal. Jazz Club Owner cherche à découvrir les secrets du travail passionné et acharné de Joel afin d’attirer les plus grands noms du jazz au Upstairs, et ce, tous les jours de l’année depuis vingt-cinq ans. On y présente, entre autres, la préparation des soirées des Heath Brothers, Jimmy Cobb, Ranee Lee, Sheila Jordan, Peter Bernstein Quartet, Ben Sidran, Mark Guiliana, Jim Doxas, Nir Felder, Tim Lefebvre, Fred Hersch et Guillaume Martineau. Ce film sympathique et décomplexé nous permet de découvrir l’envers du décor du show-business sur des airs de jazz enlevants.
Réalisation Guylaine Dionne
Interprètes Joel Giberovitch
Son Stéphane Calce
Image Guylaine Dionne

En partenariat avec

Présent sur ces collections

Précédent
Suivant

Réalisation

Guylaine Dionne

Guylaine Dionne

Guylaine Dionne a réalisé plusieurs courts métrages et remporté de nombreux prix. Les Fantômes des trois Madeleine (2000) est son premier long métrage de fiction. Sa première mondiale a eu lieu à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes en 2000. Ce film a connu un prestigieux parcours à l’échelle internationale et ce film a récolté plusieurs prix internationaux dont le prix Don Quijote, remis par la Fédération européenne des ciné-clubs, et le prix de la Critique internationale. Son deuxième long métrage, Mary Shelley (2004), lui a reçu le prix Lanterna Magic en 2004 pour le meilleur documentaire à Tours au Festival de l’Encre à l’Écran. Dionne est également récipiendaire du prix Don Haig 2006 pour honorer son travail de cinéaste, tant au plan de la fiction que du documentaire. En 2009, elle a réalisé Serveuses demandées, un long métrage de fiction présenté en salle de cinéma ici et ailleurs dans le monde.

En juin 2018, la Cinémathèque québécoise a présenté en première exclusivité le documentaire Les réalisatrices contemporaines : l’état des choses dans le cadre de sa programmation estivale consacrée au cycle Femmes, Femmes, l’histoire du cinéma par 100 réalisatrices. Coréalisé avec Rosanna Maule, ce film est le résultat de huit années de recherche et de travail interrogent la situation des femmes dans l’ensemble des cinématographies mondiales.

Guylaine Dionne enseigne à l’université Concordia et elle développe actuellement un projet de recherche, solitude forestière, dans lequel elle donne la voix aux ouvriers, hommes et femmes qui ont édifié les barrages de la Manicouagan dans les années 50 – 60 et qui ont vécu l’isolement et le silence des chantiers.

Notes biographiques fournies par l’équipe du film
Quelques films :
Les réalisatrices contemporaines : l’état des choses (2018)
Les mercredis de Rose (2010)
Serveuses demandées (2008)
Mary Shelley (2004)
Les Fantômes des trois Madeleine (2000)

Vous aimerez aussi