L E   F I F A
L E   F I F A
Jannick Deslauriers : être imaginaire

Jannick Deslauriers : être imaginaire

Bruno Boulianne

Canada | 2023 | 19 min
In the months leading up to the opening of her exhibition Being Imaginary, Jannick Deslauriers worked on-site on her new installation, Phasmes. An artwork combining welding and steel, textiles, beeswax, and ashes gradually took shape on the ground floor of 1700 La Poste. Director Bruno Boulianne and his team followed the artist throughout this process. In this short documentary, Deslauriers talks about her inspirations and reflections, explaining what led her to this turning point in her production. We now invite you to discover the artist at work.
Director Bruno Boulianne
Director of Photography Alex Margineanu
Editing Vincent Guignard, Samuel Veillet
Sound editing Mélanie Gauthier
Sound Recording Stéphane Barsalou
Music Alexis Dumais
Previous
Next

Production

Bruno Boulianne

Bruno Boulianne

Available in French only

Formé en architecture et en cinéma, Bruno Boulianne remporte le Prix du meilleur espoir aux Rendez-vous du cinéma québécois en 1994, avec le film Un cirque sur le fleuve. Intéressé par la relation entre l’humain et son territoire, il a signé plus d’une vingtaine de réalisations en documentaires unitaires qui ont remporté plusieurs distinctions. Son long métrage Bull’s Eye, un peintre à l’affût, remporte le Prix tremplin pour le monde ARTV, au Festival international du film sur l’art de Montréal 2010. Le chant de la brousse se mérite le Prix du meilleur film canadien au Festival Vues d’Afrique 2012. Tourné avec l’auteur-compositeur-interprète Damien Robitaille, Un rêve américain connait en 2014 un succès critique et public. En 2018, Bruno Boulianne lance Claude n’est pas mort – récipiendaire de deux Prix Gémeaux – et le documentaire L’homme de l’Isle. En 2019, il enchaîne avec le portrait Jean-Pierre Larocque, le fusain et l’argile et L’art de la chasse : Chantal Harvey, tiré d’une série documentaire traitant d’art et d’environnement. Depuis, il poursuit une fructueuse collaboration avec le Centre d’art international 1700 La Poste où ses deux plus récents films documentaires ont été produits : Julie Ouellet, les chemins éphémères et Raymonde April : Traversée(s).

Biographical notes provided by the film production team