L E   F I F A
L E   F I F A
Prendre le nord

Première montréalaise

Prendre le nord

Chantal Caron

Canada | 2021 | 23 min
Visionner la bande-annonce
Ce film contient des scènes de nudité qui pourraient ne pas convenir à certaines personnes. Nous préférons vous en avertir.

Ce film est présenté lors de l’événement La Nuit de la danse le 18 mars 2022 au Théâtre Outremont.

Prendre le nord, un film de danse et de vie, incarnation d’une nature sauvage
Réalisation Chantal Caron
Scénario Chantal Caron
Production Spira Coopérative Vouée Au Cinéma Indépendant
Direction de production Théâtre Incliné
Direction de la photographie Richard Saint-Pierre
Montage Mirenda Ouellet
Musique Vivianne Audet, Pierre-Marc Beaudoin
Autre Marie-Pierre Simard, Leigh Gillam

En partenariat avec

Précédent
Suivant

Réalisation

Chantal Caron

Chantal Caron

Utilisant comme décor la lumière du jour, la magnificence de la nature et tous les éléments qui la composent, la chorégraphe Chantal Caron, également directrice artistique de Fleuve | Espace danse, a su développer une véritable spécialité en danse contemporaine in situ, se positionnant ainsi comme chef de file dans ce créneau au potentiel illimité. Depuis la fondation de sa compagnie en 2006, ce sont en tout dix-huit productions originales qui ont été créées et performées, autant sur les plages européennes que dans les parcs new-yorkais, en passant par les archipels nord-américains. Un premier court métrage en 2014 a également fait connaître Chantal Caron en tant que réalisatrice de vidéodanses. Glace, crevasse et dérive, montrant un duo de danseurs dans un décor hivernal, sur les berges enneigées et sur des glaces à la dérive, a été sélectionné et primé par plusieurs festivals internationaux. Une seconde vidéodanse intitulée Clémentine, et tournée en 2019 à même la batture du fleuve, intègre un élément clé dans la recherche chorégraphique in situ de Chantal Caron : la vase. En 2018, Chantal Caron a été nommée Membre de l’Ordre du Canada, « pour ses créations artistiques mettant en valeur le patrimoine naturel et sa contribution au développement de la prochaine génération de danseurs ». En effet, son engagement envers la communauté de sa région, où elle a fondé et dirigé l’École de danse Chantal Caron pendant plus de 30 ans et où elle continue de pratiquer sa discipline, de même que à sa capacité à mettre en valeur et à défendre le patrimoine naturel sont parfaitement intégrés à sa signature artistique. Son travail, sensibilisant le public aux enjeux et à la beauté du fleuve, lui a valu d’être nommée Ambassadrice du Saint-Laurent par la Fondation David Suzuki en 2012.

Notes biographiques fournies par l’équipe du film

Dans la même séance

Vous aimerez aussi