L E   F I F A
L E   F I F A
Charlie Chaplin, le génie de la liberté

Canadian Premiere

Charlie Chaplin, le génie de la liberté

Yves Jeuland

France | 2020 | 2 h 25 min
French |
Subtitles: French
Watch the trailer
Charlie Chaplin, with his genius for burlesque, poured his talent into serving the ideals of justice and liberty. His best script was that of his own life, which was woven inextricably into the political and artistic history of the twentieth century. An actor and author, a director and producer, a composer and choreographer, Chaplin was one of the most multitalented artists of his times. Narrated by the sumptuous voice of Mathieu Amalric, Charlie Chaplin, le génie de la liberté is the first documentary composed entirely of archives and devoted to The Tramp.” Enhanced by anthology scenes from his most popular masterpieces and some little-known surprising and joyful sequences, this documentary, which was in the selection for the 2020 Cannes Festival, builds a portrait of a subversive, humanist, and immortal artist as it combines the pleasure of discoveries and memories.
Festival de Cannes, France (2020)
Festival Lumières de Lyon, France (2020)
Coauthor Yves Jeuland
Director Yves Jeuland
Author François Aymé
Editing Sylvie Bourget
Voice Mathieu Amalric

In Partnership with

L'INCONVÉNIENT
Previous
Next

Production

Yves Jeuland

Yves Jeuland

Available in French only

Yves Jeuland
est auteur et réalisateur de près d’une trentaine de films documentaires réalisés pour la télévision et le cinéma, alternant films d’archives et cinéma direct.
Plusieurs de ses films portent sur l’engagement politique ou la pratique du pouvoir. Il retrace notamment l’histoire des communistes français dans Camarades en 2004, puis celle des socialistes dans Le Siècle des socialistes en 2005. Auparavant, il avait suivi, entre 1999 et 2001, Bertrand Delanoë, Jean Tiberi, Philippe Séguin et les autres protagonistes de l’élection municipale parisienne pour le film Paris à tout prix (film qui obtient le Sept d’or de la meilleure série documentaire). Il retrouve Bertrand Delanoë douze ans plus tard, en 2013, pour Delanoë libéré où le Maire de Paris évoque — sur des images de sa vie publique et personnelle — son passé, ses réussites et ses échecs. En 2007, il brosse un portrait cathodique de Georges Marchais dans Parts de Marchais. L’année suivante, il réalise une chronique sur les élections municipales de Fleury dans l’Aude (Un village en campagne). En 2010 sort au cinéma Le Président où il filme au plus près Georges Frêche au cours de son ultime campagne politique. Puis en 2015, est diffusé Un temps de président, documentaire sur le quotidien de François Hollande à l’Élysée.
Son travail sur l’écriture documentaire à base d’images d’archives a été récompensé plusieurs fois : en 2004, il reçoit un FIPA d’argent pour son film Camarades. En 2007, son documentaire en deux parties, Comme un juif en France, qui retrace l’histoire des Juifs en France (de l’affaire Dreyfus à nos jours), obtient le Lia Award du Festival international du film de Jérusalem. Ces deux films décrochent le Focal international Award du film d’archives à Londres en 2005 et en 2008. En 2012, Il est minuit, Paris s’éveille sur les artistes des cabarets de la rive gauche et les nuits parisiennes d’après-guerre, avec les témoignages de Jean Rochefort, Juliette Gréco, Charles Aznavour, Anne Sylvestre, etc. — reçoit le prix du meilleur documentaire de télévision 2013 décerné par le Syndicat français de la critique de cinéma et des films de télévision. Prix obtenu à nouveau en 2017 pour Un Français nommé Gabin, écrit avec François Aymé, un long portrait composé exclusivement d’archives et d’extraits de films sur la carrière et la vie de Jean Alexis Moncorgé dit Gabin. Le film a été également sélectionné au Festival du film français de Richmond (USA).
D’autres thèmes sont abordés par le réalisateur. C’est ainsi qu’en 2002, dans Bleu, blanc, rose, il raconte trente ans d’histoire des homosexuels en France, puis dans Maris à tout prix en 2004, il évoque le mariage homosexuel, célébré à Bègles par Noël Mamère. En 2014 sort au cinéma Les Gens du Monde, documentaire tourné dans le service politique du journal durant la campagne présidentielle de 2012 (sélection officielle au Festival de Cannes 2014). Les grandes figures du cinéma sont aussi abordées dans ses réalisations : avant son film consacré à Jean Gabin, il avait déjà réalisé L’extravagant Monsieur Piccoli, un portrait documentaire de l’acteur Michel Piccoli.
En 2018, est diffusé La Vie balagan de Marceline Loridan-Ivens où le réalisateur dialogue avec Marceline Loridan-Ivens et où elle évoque son parcours, ses engagements et ses contradictions.

Biographical notes provided by the film production team
Selected films:
La Vie balagan de Marceline Loridan-Ivens (2018)
Les Gens du Monde (2014)
Un temps de président (2015)
L’extravagant Monsieur Piccoli (2017)
Un Français nommé Gabin (2017)

You would like