L E   F I F A
L E   F I F A
Thirty-Two Short Films About Glenn Gould

Thirty-Two Short Films About Glenn Gould

François Girard

Canada | 1993 | 1 h 33 min
Français, Anglais |
Sous-titres : Anglais
Visionnement gratuit disponible le dimanche 9 mai de 00h01 à 23h59 (heure de l’Est).

Suivant la structure des Variations Goldberg de Bach — l’enregistrement qui a rendu célèbre l’excentrique pianiste canadien Glenn Gould — cette narration dramatique est fragmentée en 32 courts tableaux. Chaque court métrage présente un aperçu de la vie et de la carrière du pianiste. Certains sont filmés comme des reconstitutions dramatiques, tandis que d’autres sont plus abstraits. Il y a même une animation au son d’un enregistrement d’une performance de Gould. Colm Feore offre une brillante interprétation de Gould, rendant humain le génie difficile dont les enregistrements en studio, les radio-documentaires imaginatifs et les écrits perspicaces ont encore de l’influence dans les cercles classiques contemporains.
Réalisation François Girard
Précédent
Suivant

Réalisation

François Girard

François Girard

François Girard est né en 1963 au Québec. Il s’est fait connaître tant comme scénariste et réalisateur au cinéma que comme metteur en scène d’opéras et de théâtres.

En 1993, Trente-deux films brefs sur Glenn Gould connaît un succès international retentissant. Cinq ans plus tard Le violon rouge, récipiendaire de l’Oscar de la meilleure musique originale, consacre le cinéaste sur la scène internationale. Suivront Soie, en 2007, qu’il adapte du roman d’Alessandro Baricco, Boychoir, en 2014 et Hochelaga, terre des âmes, en 2018 qui a représenté le Canada dans la course aux Oscars pour le meilleur film en langue étrangère. Son dernier film The Song of Names, a pris l’affiche en 2019. Mentionnons aussi Peter Gabriel’s Secret World qui lui valut le Grammy du meilleur film de concert en 1995.

En 1997, Girard fait ses débuts à l’opéra avec la mise en scène d’Oedipus Rex / La symphonie des psaumes d’Igor Stravinsky et Jean Cocteau. Ses autres crédits à l’opéra incluent Lost Objects, Siegfried, Les sept péchés capitaux / Le vol de Lindberg et Émilie. Il signe aussi Parsifal et Der Fliegende Hollander pour le Metropolitan Opera de New York.

Au théâtre il dirige Novecento d’Alessandro Baricco, Le procès de Franz Kafka, Le fusil de chasse de Yasushi Inoue, En attendant Godot de Samuel Beckett et Zebrina (Underneath the Lintel) de Glen Berger.

Pour le Cirque du Soleil, il a écrit et mis en scène Zed, le premier spectacle du Cirque du Soleil au Japon, et Zarkana, présenté au Radio City Music Hall de New York, au Théâtre du Kremlin à Moscou et à Las Vegas.

Jusqu’à ce jour, les réalisations de François Girard ont décroché plus d’une centaine de prix internationaux et l’appréciation du public aux quatre coins du monde.

Les biographies ont été fournies par des tierces personnes.

Vous aimerez aussi